La petite guerre et la chute de la Nouvelle-France

Petiteguerre

L’envoi de troupes réglées en Amérique du Nord en 1755 fut une source de changements majeurs dans la donne coloniale de la région. En effet, la Nouvelle-Angleterre et la Nouvelle-France s’étaient jusqu’alors combattues avec leurs seules forces. Elles allaient donc découvrir l’art «européen» de la guerre. Les armées en provenance d’Europe, quant à elles, apparaissaient peu adaptées à ce théâtre rendu si particulier par son climat, son terrain, mais aussi et surtout par son type de guerre. C’est la «petite guerre», exception en Europe, qui prévalait, mais cette dernière était ici d’un type tout à fait particulier, faite de raids et d’embuscades dans les épaisses forêts du nord-est de l’Amérique.

L’ouvrage étudie d’abord, à la lumière de l’entraînement et des expériences antérieures de leurs unités, les aptitudes respectives des deux armées à la petite guerre. Après une évocation des problèmes rencontrés durant les premières années du conflit, très favorables aux Français, nous établirons une typologie de la guerre «à la canadienne».

La deuxième partie aborde les adaptations mises en œuvre de part et d’autre, liées en grande partie au fait de disposer ou non d’alliés Amérindiens. Elle souligne également le fait que les troupes légères «locales» furent des auxiliaires de tout premier ordre, dans ce théâtre si particulier.

L’ouvrage montre qu’en dépit d’indéniables qualités et de la mythologie qui les entoure, les troupes légères ne constituaient pas une panacée. Leur utilisation présenterait en effet plusieurs inconvénients, au premier rang desquels le problème du contrôle, particulièrement sensible avec les Amérindiens. Le «renversement des alliances» de ces derniers et la stratégie d’attrition britannique furent ainsi bien plus déterminants quant à l’issue du conflit.

L'auteur

Né à Belfort (France), Laurent Nerich est officier, diplômé de l’École Spéciale Militaire de Saint-Cyr. Il sert dans les Troupes de Marine françaises.

Caractéristiques

Titre: La petite guerre et la chute de la Nouvelle-France

Auteur: Laurent Nerich

Préface: Yves Tremblay

Année: 2009

Format: 10,6 x 17,5 cm

ISBN: 978-2-922865-73-8

Pages: 248

Prix: 19,95$