L’éducation et les militaires canadiens

Enseignement

Pendant longtemps, une armée idéale devait se composer d’hommes dotés du courage d’un lion, de la force d’un cheval, de l’appétit d’une souris et de l’humanité d’une bête. On attend du militaire professionnel d’autres qualités, dont celle de développer ses compétences intellectuelles. Les temps ont changé, mais la résistance séculaire à la réflexion approfondie dans les armées de métier a-t-elle véritablement disparu?

L’intérêt pour l’éducation militaire n’est pourtant pas nouveau. Au temps des Croisades, la noblesse ajoutait une formation théorique à son entraînement militaire. Au Canada, les officiers recevaient déjà une formation à l’époque de la Nouvelle-France. Avec l’avènement de la société de l’information, de nouveaux défis surgissent.

Les auteurs de ce volume tentent de cerner la tension entre les nécessités d’une formation professionnelle pointue et les possibilités plus vastes qu’offre une éducation libérale.

Caractéristiques

Titre: L’éducation et les militaires canadiens

Directeurs: Yves Tremblay, Roch Legault et Jean Lamarre

Année: 2004

Collection: Histoire militaire

Format: 13,75 x 20 cm

ISBN: 978-2-922865-24-0

Pages: 264

Prix: 21,95$