Coupables d'être étrangères. Le camp des femmes de Kingston, 1939-1943

Coupables e trange res

En 1939, le Canada avait élaboré des politiques d’internement à l’égard des ennemis étrangers. Des camps furent ouverts un peu partout au pays pour y enfermer ces hommes. Des femmes pouvaient elles aussi mettre la sécurité du pays en danger. Que faire d'elles?

On improvisa alors un camp sur le site de la prison des femmes de Kingston. De 1939 à 1943, une vingtaine de femmes y furent internées, non comme prisonnières de droit commun, mais à titre d'ennemies du Canada.

Parce qu'elles étaient trop peu pour compter, ces femmes ne font pas partie de l’histoire de la Seconde Guerre mondiale.

L'auteure

Andrée Laprise est diplômée de science politique et d'histoire de l'Université de Montréal.

Caractéristiques

Titre: Coupables d'être étrangères. Le camp des femmes de Kingston, 1939-1943

Auteure: Andrée Laprise

Année: 2010

Format: 10,6 × 17,5 cm

ISBN: 978-2-922865-90-5

Pages: 192

Prix: 19,95$