Un monde sans gouvernail

Mondesansgouvernail

La problématique de l’eau douce, c’est avant tout la mort, chaque année, de plusieurs millions de personnes et l’atteinte à la dignité humaine de millions d’autres. Tout en étant la ressource la plus abondante de la planète bleue – elle recouvre environ 71% du globe – l’eau a, dans une proportion de 98%, une teneur en sel trop élevée pour servir aux usages humains. L’eau douce accessible, celle que l’on trouve dans les lacs, les rivières, ne compte que pour 0,25% du total. Limitée, l’eau douce disponible n’est cependant pas rare à proprement parler, puisque cette quantité – s’agissant de l’eau douce utilisable – pourrait «porter» au moins le double de la population mondiale actuelle. Quel devrait donc être le statut d’un tel bien fondamental? Au-delà d’une perception générale et du sens commun, en quoi et pourquoi l’eau douce doit-elle désormais faire l’objet de règles mondiales?

Caractéristiques

Titre: Un monde sans gouvernail. Enjeux de l’eau douce

Auteur: Sylvie Paquerot

Année: 2005

Collection: Chaire MCD

Format: 11 x 17,5 cm

ISBN: 978-2-922865-36-3

Pages: 168

Prix: 14,95$